L’Esprit de Lodin

Carric. A Poem (extrait) de JAMES MCPHERSON (1762)

« De ma hauteur je regarde les nations,

Et elles se réduisent en cendres sous mes yeux;

Calme est mon séjour dans les cieux;

Agréables sont les vastes champs de mon repos. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s